Pénibilité

 

La pénibilité au travail revêt deux connotations à la fois physique et psychique.

 

Dans sa dimension  physique, il s’agit de caractériser la situation d’un salarié ayant été exposé durant son parcours professionnel à des risques professionnels liés à des contraintes physiques marquées, un environnement de travail ou un rythme de travail difficile, ayant sur l’individu des conséquences identifiables, durables et irréversibles.

 

Dans sa dimension psychique, la pénibilité peut se traduire par un mal être, en lien avec la prévention des RPS.

 

Les lois successives du 9 novembre 2010 (portant sur la réforme des retraites) et du 18 décembre 2013 identifient 10 facteurs de pénibilité : manutention manuelles de charges lourdes, travail répétitif, postures pénibles liées aux positions forcées des articulations, vibrations mécaniques, agents chimiques dangereux, milieux hyperbares, températures extrêmes, bruit, travail de nuit et travail posté.  Après la loi de 2010, obligeant l’employeur à créer une fiche individuelle d’exposition au risque de pénibilité, celle de 2013 établit un compte personnel de prévention de la pénibilité visant à réduire cette exposition et à proposer au salarié l’accès à des postes moins pénibles, une réduction de la durée de travail ou le départ en retraite anticipée.

 

Compte tenu de ces enjeux, l’établissement du compte personnel de prévention est l’occasion pour l’entreprise de lancer une démarche de prévention du risque incluant un diagnostic pénibilité jusqu’à la mise en œuvre de plans d’actions d’amélioration visant à la réduire.

 

Nos prestations associées: