Troubles musculo-squelettiques

 

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) regroupent un grand nombre de maladies chroniques affectant les muscles, les tendons et les nerfs. Ils se traduisent par des douleurs corporelles au niveau du cou, du dos, des épaules, des avant-bras, des poignets, mais aussi au niveau des membres inférieurs.

 

Leur nombre augmente de 20% par an en France depuis 10 ans,  ce qui a un impact financier considérable. Ils constituent aujourd’hui un véritable enjeu de santé au travail.

L’origine des TMS est multifactorielle. Elle est en lien avec la pénibilité physique et psychique. Sa prévention passe par l’amélioration des conditions de travail.

 

Les études montrent aujourd’hui que le phénomène résulte de plusieurs facteurs dont la nature ne se limite pas aux seuls facteurs biomécaniques (répétitivité des gestes, postures contraignantes, efforts excessifs, position statique prolongée, vibration, froid …).

D’autres facteurs existent d’ordre organisationnel (flux de production tendu, répartition des tâches, durée et horaires de travail, démarche qualité…), psychosocial (autonomie, collectif de travail, marges de manœuvre, satisfaction au travail, sens du travail…) ou encore propres aux caractéristiques personnelles du salarié (âge, formation, expérience, vie hors travail…).

 

Les facteurs d’amélioration et de prévention des TMS portent sur l’autonomie dans le travail, le soutien social, la diversité dans le travail et la polyvalence, sous réserve que cette dernière soit choisie et non subie.

L’objectif est d’identifier par l’analyse des situations de travail des salariés quelles causes cumulées peuvent conduire à l’adoption de postures contraignantes pouvant à terme donner naissance à des pathologies de type TMS et un absentéisme de longue durée.

 

Nos prestations associées: